[Dossier] Rien ne se perd, tout se régénère | Organicité d’une imagerie internet mémétique : assemblage d’échantillons idéographiques

Du principe de l’hyperlien à celui du sampling et de l’analogie, l’imagerie internet se génère et se régénère. Son caractère hybride résulte d’une synergie entre les outils du réseau et les échantillons culturels qui hantent cette toile rhizomique. Cette synergie, nommée « mémétique”, fait fonctionner les rouages internes d’un nouveau langage toujours plus visuel et allégorique de reconnaissance sociale par l’image que l’on pourrait qualifier d’idéographique. Dossier à lire sur RADAR essais critiques :

www.revue-radar.fr/livraison/1/article/2/rien-ne-se-perd-tout-se-regenere

Image : Oneohtrix Point Never, « Sticky Drama », réal Jon Rafman, clip, 2015, capture d’écran

Février 2017, par Marynet J

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s